Envíos recientes

  • Dynamique de la pluviométrie dans la réserve de la biosphère du delta du Saloum et impacts sur les activités socio-économiques

    Sall, Mamadou M.; Sow, Amadou A.; Houedakor, K.Z. (1999)
    RESUME Il s'agit d'un travail d'analyse de l'évolution de la pluviométrie dans la RBDS de l'origine des stations jusqu'en 1997. La RBDS située dans le site d'estuaire du Saloum est affectée par une péjoration pluviométrique qui entraîne la disparition de certaines activités agricoles (rizculture et maraîchage) et la contamination des puits par le sel et le fluor. Elle affecte principalement et durablement les ressources en eau, entraînant la dégradation des ressources végétales, la dégradation des sols visités par le phénomènes de marée qui provoquent leur salinisation et la chute des rendements des principaux systèmes productifs. Avec l'ouverture de la brèche sur la Pointe de Sangomar, le milieu est largement ouvert sur l'océan, ce qui rend difficile les activités de pêche. Face à la diminution de leurs revenus tirés exclusivement de l'exploitation du milieu, les populations se tournent de plus en plus vers le parc pour divers prélèvements qui compromettent la durabilité des ressources. Ce travail analyse les caractéristiques de la pluviométrie, les stratégies d'adaptation des population face à la sécheresse et les propositions pour augmenter les ressources en eau.
  • Changement climatique global: évaluation de l'évolution des paramètres au Togo

    Edjame, K.; Adjoussi, P. (2000)
    RESUME L'introduction dans tout système climatique, d'un changement au niveau des éléments de base régissant le grand complexe climatique induit d'énormes modifications dans les traits d'ensemble du climat. Partant de cette hypothèse et des techniques utilisées en statistique descriptive, des moyennes régionales ont été calculées afin de définir les comportements normaux des paramètres, avant l'analyse ou l'évaluation de leur comportement évolutif. Le découpage climatique laisse ressortir six régions, obtenues à partir des températures moyennes annuelles et des hauteurs d'eau annuelles diversement enregistrées sur le territoire, avec chacune une certaine particularité que régissent, dans l'ensemble, les centres d'action de la circulation atmosphérique générale ouest-africaine : les anticyclones des Açores et de Ste Hélène. Ayant la certitude selon certaines études du GIEC, qu'un effet de serre naturel maintient déjà la terre à une température supérieur à la norme, vu l'importance de l'effet des paramètres climatiques choisis sur la vie agricole, une analyse minutieuse de leur évolution s'impose aux fins d'une planification agricole à long terme. Ainsi, selon les résultats du calcul des indicateurs mensuels d'anomalies, nous avons aujourd'hui la conviction qu'il y a : - au niveau des températures un renforcement de la tendance en hausse des valeurs à tous les niveaux et dans toutes les régions du pays. La température moyenne globale du Togo a augmenté de ( +0,5°C ) par rapport a la norme de 1961 à 1990. Les valeurs minimales ont considérablement augmenté surtout sur le Littoral, tandis que Les maximales présentent une évolution très timide et assez nuancée. - au niveau des précipitations, une péjoration générale est observée, à des degrés divers, elle varie suivant les régions et la longueur de la série d'observation. - une légère augmentation des valeurs de l'humidité relative, davantage dans les régions septentrionales qu'au sud. - Une diminution générale des durées d'insolation par rapport à la norme. Selon nos projections pour 2025, s'il arrivait que ces tendances se maintiennent, et qu'aucune action ne s'entreprend dans le but d'atténuer le phénomène, la situation va s'empirer. A cet effet, certaines mesures techniques et politiques de mitigation ont besoin d'être entreprises afin de protéger les générations présentes et futures.
  • La dynamique de l'environnement dans le sud-est du Togo: essai de cartographie

    Blivi, A.B.; Amouzouvi, Y.; Houedakor, K.Z. (1997)
    RESUME Le Sud-Est Togo, l'une des régions les plus densément peuplées du pays, connaît une exploitation agricole intense depuis la période coloniale. Aujourd'hui, cette exploitation s'intensifie avec la croissance de plus en plus élevée de la population. L'évolution du milieu naturel qui est le reflet de la dynamique de l'environnement, est le fait de l'homme et des facteurs physiques dont le plus important est l'eau. L'action humaine s'imprime dans le paysage par l'extension des champs de vivriers, des plantations et par la disparition de la végétation naturelle. Le plateau de terre de barre aux formations argileuses, et la bande littorale sableuse portent les marques de l'action humaine. Celles-ci sont visibles surtout par la dénudation des sols, conséquence des défrichements répétitifs et par l'érosion liée à l'action hydrique. Ces différentes actions ajoutées aux techniques culturales non-adaptées au niveau d'épuisement des sols provoquent de nombreuses perturbations. Chacun de ces aspects physiques et humains est représenté sur des cartes ou des figures. Les investigations ont fait cependant le constat de l'insuffisiance de données, à partir des travaux de terrain et ou d'informations disponibles auprès des diverses institutions. Des représentations cartographiques ont été faites afin de rendre l'information plus accessible aux pôles de décisions et au grand public.
  • Géomorphologie et dynamique actuelle du littoral du Golfe du Benin

    Rossi, G.; Blivi, A.B. (1993)
    Le littoral étudié est situé sur la frange méridionale de la côte ouest-africaine, localisé dans le golfe du Bénin enire le cap des Trois Pointes et la façade ouest du delta du Niger. 11 s'étend sur 500 km de long et mesure 1 à 25 km de largeur. L!étude porte sur la géomorphologie, l'évolution et la morphodynamiqiue actuelle de deux ensembles distincts: un littoral formé de delta lagunaire, peu complexe avec un front deltaïque caractérisé par une série de flèches sableuses accolées; de cordons associés a un système lagunaire et un littoral ocheux marqué par des falaises taillées dans les roches cristallines et sédimentaires et entrecoupé par des estuaires à lagunes, des baies abritées où se développe une végétation de palétuviers. Le relief est raccordé à un plateàu continental étroit, profond où les conditions hydrodynamiques sont de régime d'énergie modérée à élevée.
  • Impacts du prélèvement du sable marin sur l'évolution du trait de cote a Yoff: essai d'étude de vulnerabilité, (Presqu'île du Cap Vert, Sénégal)

    Kane, Al.; Diouf, B.M.; Adjoussi, P. (2001)
    PRESENTATION GENERALE Le village de Yoff, vieille entité léboue est un village de pêcheurs traditionnels situé au nord de le presqu'île du Cap Vert. Il s'ouvre largement sur l'Océan Atlantique et est soumis à la prédominance des alizés maritimes.