Sub-communities within this community

Collections in this community

Recent Submissions

  • Rapport statistique des exportations de produits de la pêche 2017

    Direction des Industries de Transformation de la Pêche (Direction des Industries de Transformation de la PêcheDakar, Sénégal, 2017)
  • Rapport statistique des exportations de produits de la pêche 2018

    Direction des Industries de Transformation de la Pêche (Direction des Industries de Transformation de la PêcheDakar, Sénégal, 2018)
  • Rapport statistique des exportations de produits de la pêche 2016

    Direction des Industries de Transformation de la Pêche, Dakar (Sénégal) (Direction des Industries de Transformation de la Pêche2016, 2016)
  • Essai de captage des naissains de moules dans la baie de Bou-ismail.

    Brahimi, Sihem; Bouyakoub, Imene; Taounza, Rédha; Boudjenah, Mustapha; Morsli, Hadi; Koheil, A.; Centre National de Recherche et de Développement de la Pêche et de l'Aquaculture (Algérie) (2021)
    L’essai de captage des naissains de la moule d’élevage Mytilus galloprovincialis (Lamarck, 1819) a été réalisé au niveau de la ferme conchylicole « Cultures marines » située dans la baie de Bou Ismail. Les prototypes captage utilisés sont constitués de plusieurs matériaux et installés verticalement sur les filières mytilicoles entre le mois d’avril et le mois de mai 2018. La mise à terre des capteurs a été effectuée deux mois après. Les résultats obtenus lors de cette expérience révèlent que les cordes de PPE ont été les plus efficaces, en captant 800 naissains par 20 cm de corde, soit un effectif de 8750 naissains pour une production hypothétique de 146 kg de moules.
  • Analyse des exportations algériennes des produits frais issus de la pêche : Cas de la wilaya d’El Tarf.

    Bensaâd Bendjedid, Lamia; Kaddour, A.; Sadour, C.; Rachedi, Mounira (2021)
    Bien que le commerce international des produits de la pêche et de l’aquaculture soit dominé par les pays développés, ces dernières années les exportations en provenance des pays en développement ont affiché une croissance soutenue. Cependant contrairement à la tendance mondiale observée, les exportations algériennes de ces produits n’ont cessé de régresser depuis 2008. La présente étude est une recherche documentaire décrivant la situation des exportations des produits halieutiques algériens à une échelle locale au niveau de la wilaya côtière d’El Tarf. Elle consiste en une analyse synthétique de données statistiques officielles fournies par la Direction de la Pêche et des ressources Halieutiques de la wilaya concernée. A travers cette enquête nous avons pu déterminer les points suivants : la quantité annuelle moyenne et la structure des exportations de la wilaya d’El Tarf, les principaux marchés destinataires de ces denrées ainsi que les principales espèces négociées. Enfin, nous avons constaté qu’aucune croissance significative de de la filière exportation n’a été enregistrée sur l’ensemble de la période 2015- 2019.
  • Etude morphodynamique du système littoral face aux changements climatiques et à l’élévation du niveau de la mer (Golfe de Tunis, mer Méditerranée)

    Hzami, Abderraouf (Université de Tunis El Manar. Faculté des Sciences de Tunis, 2021)
    Le Golfe de Tunis subit une évolution rapide et complexe signalée comme conséquence de l'élévation accélérée du niveau de la mer résultant du réchauffement climatique. En particulier, il est intéressant de comprendre l’évolution morphodynamique des plages, qui sont fortement affectées par des variations décennales des facteurs climatiques et anthropiques. Les principaux objectifs de cette thèse sont de comprendre les processus morphodynamiques qui régissent le littoral de la BOGT, d’analyser l’évolution de la position du trait de côte plusieurs échelles spatio-temporelles et l’évaluation de la vulnérabilité côtière en relation avec les facteurs physiques et socio-économiques. Le prisme littoral au de la baie est caractérisé par l’existence de deux barres d’avant côte :1- Une barre interne festonnée et 2- une barre externe qui prend une forme transversale rythmique moins uniforme. Les analyses de l'évolution spatiale du littoral de la BOGT (1882-2016) ont révélé une tendance à l'érosion sur 60% de la côte étudiée. L'indice intégré de Vulnérabilité Côtière (ICVI) révèle que 67% des côtes de la baie présentent une vulnérabilité élevée a beaucoup élevé. En particulier, les zones deltaïques fortement peuplées en Tunisie et en Égypte sont plus vulnérables (70%). Ces vastes zones de forte vulnérabilité sont également corrélées à la sécurité alimentaire locale, ce qui entraînent une augmentation des tendances de migration de sortie. Notre étude morphodynamique de la BOGT suggère que les facteurs anthropiques, la construction des barrages et la croissance urbaine rapide au cours des dernières décennies, sont responsables de la vulnérabilité accélérée des côtes plutôt que le changement climatique
  • Impacts socio-économique des innovations dans la transformation artisanale des produits halieutiques au Sénégal: cas des fumoirs

    Camara, Ndiaye Seynabou (Université Cheikh Anta Diop, Institut Universitaire de Pêche et d'Aquaculture, 2016)
    La présente étude est une contribution à l’évaluation des impacts socio-économiques de l’introduction des fumoirs dans la transformation artisanale des produits halieutiques au Sénégal. Les recherches ont eu lieu au niveau des sites de Bargny, Kayar, Joal et Ndangane Sambou. L’évaluation s'est articulée autour d'une palette de cinq critères que sont : la pertinence, l’efficience, l’efficacité, la durabilité et les impacts liés à ces technologies. Les résultats obtenus montrent que sur la gamme de fumoirs introduits dans la filière, 95% des enquêtés considèrent que le fumoir de type parpaing amélioré (munis des accessoires nécessaires) est le mieux adapté à leurs conditions de travail. Sa contribution à l’amélioration de la production est reconnue de tous. Cependant, l’approche utilisée pour introduire la technologie a compromis son efficience et sa durabilité. Il est constaté que 30 à 50% des fumoirs construits dans le cadre des projets sont abandonnés. Les raisons sont entre autres, la non adaptation de ces prototypes aux besoins des usagers, des défauts de conception technique et une mauvaise qualité des matériaux utilisés. Par ailleurs, l’étude a révélé un accaparement progressif de l’activité dans certaines zones par des étrangers avec comme corollaire l’exploitation abusive des ressources, une menace d’exclusion des femmes de la filière et des pertes de revenus et de protéines pour le pays.
  • Exigences et bonnes pratiques d'hygiène applicables à bord des chalutiers congélateurs au Sénégal

    Ka, Momar (Ministère de l'Économie Maritime, Centre National de Formation des Techniciens des Pêches et de l'Aquaculture (CNFTPA), 2011-10)
  • Évaluation de l’efficacité bioécologique des aires marines protégées (AMP) : le cas de l'AMP de Joal-Fadiouth

    Mbengue, Balla Aramane (Université Polytechnique de Bobo Dioulasso, Institut de Développement Rural, 2016-10-20)
    Cette étude comparative a pour objectif d’analyser les effets bioécologiques de l’AMP de JoalFadiouth sur les peuplements de poissons. Des pêches expérimentales sont réalisées en 2015, en saisons froide et chaude par le Laboratoire d’Écologie Halieutique/Afrique de l’Ouest LEH-AO. A chaque campagne, 16 stations sont échantillonnées dont 9 stations dans l’AMP et 7 hors des limites de l'AMP. L’analyse des paramètres environnementaux montre que le milieu est homogène et est surtout caractérisé par une différence saisonnière entre l’AMP et Hors de l’AMP. Par conséquent, les éventuelles différences de peuplements ne s'expliquent pas par la variabilité des paramètres physico-chimiques. Au total, 67 espèces réparties dans 37 familles sont capturées dans la réserve contre 41 espèces réparties dans 32 familles hors de l’AMP. L’analyse des indicateurs biologiques montre une richesse spécifique et une biomasse similaires entre les deux zones. Cependant, l’abondance totale est plus élevée dans la réserve. Le spectre de tailles montre que la taille moyenne reste la même entre la réserve et hors de la réserve (160 mm). Par contre, les poissons de grande taille sont en proportion plus nombreux en dehors de la réserve. Dans la réserve, 20 espèces échantillonnées sont en période de reproduction, mais plus de 80 % des individus sont immatures. La mise en réserve améliore sensiblement la conservation de la biodiversité avec une dominance d’espèces herbivores et de bas niveaux trophiques. De plus, c’est une zone de nourricerie pour plusieurs espèces (sardinelles, poulpe, crevettes) et de reproduction pour certaines espèces caractéristiques de la zone, e.g. Hemiramphus brasiliensis et Stephanolepis hispidus. La réserve est aussi un refuge pour la tortue verte, espèce vulnérable de grande taille, qui est menacée d’extinction par la pêche chalutière. Enfin la mise en défens permettrait de reporter le développement d’espèces de grande taille et de haut niveau trophique.
  • Contribution à la maîtrise de la formation d’histamine dans les conserves de sardinelles : cas des Conserveries de Dakar (CONDAK)

    Ka, Momar (Université Cheikh Anta Diop, Institut Universitaire de Pêche et d'Aquaculture (IUPA), 2015-12)
    Le but de cette étude, réalisée aux Conserverie de Dakar (CONDAK), est de proposer des mesures préventives pour une bonne maîtrise de la production d’histamine dans les conserves de sardinelles. Le système de prévention de la formation d’histamine de CONDAK a été évalué. Une étude statistique de l’évolution du taux d’histamine des conserves de sardinelle de 2011 à 2014 à été faite. Les paramètres de qualité ont été étudiés afin d’apprécier la corrélation entre le taux d’histamine de la sardinelle fraîche et sa qualité organoleptique, ainsi que sa température à cœur et pour suivre l’évolution du taux d’histamine de la matière première au produit fini. L’évaluation du système préventif de CONDAK a révélé un certain nombre de défaillances, notamment la non maîtrise des exigences amont, des ruptures de la chaîne du froid, le nonrespect du principe de la marche en avant et de la séparation secteur souillé / secteur propre dans la salle de production du « Pinton » et l’inefficacité du système d’évacuation des déchets pendant les heures de pointe. Le taux moyen d’histamine obtenu de 2011 à 2014 (1,21±1,44 mg/100g) est très inférieure à la limite critique (10 mg/100g). La valeur élevée de l’écart-type par rapport au taux moyen, témoigne de l’hétérogénéité des variances, ce qui est d’ailleurs prouvé par le test de Levene. La corrélation du taux moyen d’histamine avec la catégorie de fraîcheur n’est pas du tout bonne. Par contre, le taux moyen d’histamine corrèle bien avec la température à cœur du poisson. Le taux moyen d’histamine de la matière première est toujours plus faible que celui du produit fini, mais la différence est des fois très grande, ce qui dénote une défaillance du système. Pour maîtriser l’histamine, il suffit de maîtriser la qualité de la matière première, éviter la contamination par les bactéries histaminogénes et enfin éviter la rupture de la chaîne du froid.
  • Analyse par CPG des acides gras des algues marines Cystoseira sauvageauana et Laurencia pinnatifida

    Kord, Affaf; Benfares, Redhouane; Benrabah, Soumia; Kherrarba, Maha (2021)
    Les algues comportent des substances naturelles très prometteuses, exploitables pour la nutrition humaine, l’industrie pharmaceutique et agroalimentaire. L’Algérie possède près de 1600 km de côte, renfermant une diversité algale considérable. Une telle diversité, sousexploitée, constitue un réel potentiel pour la recherche et l’industrie. Dans la présente étude, l’accent sera mis sur la composition chimique en acides gras des algues marines Cystoseira sauvageauana et Laurencia pinnatifida collectées dans la région côtière de Tipasa. Le profil en acides gras des algues a été déterminé après avoir effectué une extraction des lipides suivie d’une estérification des acides gras et caractérisation de ces derniers par chromatographie en phase gazeuse (CPG).Les acides gras identifiés chez les deux espèces étudiées varient du C14 à C20, l'acide palmitique (C16:0) étant le composé majoritaire. En outre, l’acide arachidonique (C20:4) et l’acide eicosapentaénoïque EPA (C20:5) constituent les principaux acides gras polyinsaturés (AGPI).
  • Report on the Spiny Lobster Fishery: Lobster Survey Report 2021.

    SFA Fisheries Research Section (Seychelles Fishing AuthorityVictoria, Seychelles, 2021)
    The spiny lobster fishery has been conventionally managed by seasonal closures and limited access (license-limited) regulations implemented by the Seychelles Fishing Authority. These regulations have been in force to limit the level of fishing effort of fishers primarily targeting the coastal and shallow water stocks, which are easily accessible and susceptible to overfishing. In the past, assessments of fisheries dependent data have shown several significant declines in the coastal stocks when too many licenses are allocated or when the fishery remains open for 3 to 4 consecutive seasons. Consequently, the stock status is determined by assessing both fisheries dependent and independent (surveys) data. Results obtained are provided to managers with advice on whether the fishery should be opened or remain closed.
  • Report on the Spiny Lobster Fishery: Summary of Fishing Activity for the 2020-2021 Season.

    SFA Fisheries Research Section (Seychelles Fishing AuthorityVictoria, Seychelles, 2021)
    Spiny lobsters (Palinuridae) are amongst many marine species with great commercial importance for small-scale fisherman. In Seychelles, the spiny lobster fishery has traditionally been managed as a seasonal closure and limited access (license-limited) fishery. The lobster fishing season usually opens for 3 months, but because of low catch and effort as a result of unfavourable weather conditions, the 2020/2021 fishing season was extended by 1 month. This report presents analyses of the fisheries-dependent data collected from the spiny lobster fishery during the 2020/2021 fishing season and makes comparison between previous fishing seasons. To achieve this, data collected from fishers and sampled Catch and Effort logbooks were used. Statistical analyses to compare sizes between the previous seasons for Panulirus longipes (Long-legged spiny lobster) and Panulirus penicillatus (Pronghorn spiny lobster) were performed. Results for 2020/2021 season showed that snorkelling was the dominant fishing method. An increase in both the total catch (6.14 Metric Tonnes) and number of fishing trips (242 trips) was observed compared to the two previous seasons. In terms of fishing location, Mahé remains the most dominant area for both total catch and number of trips amongst the major fishing sites. Despite an increase in the number of trips, the CPUE showed a slight decrease. For the 2020/21 season, female carapace length (CL) sizes for both Panulirus penicillatus and Panulirus longipes were larger compared to the previous seasons. In contrast, a decrease in CL was observed in males. Overall, the data analysis for 2020/2021 season indicates that there was a slight decrease in lobster’s relative abundance, most probably attributed to lobster fishing season being open for two consecutive fishing seasons. Despite more fishing opportunities being made available through the fishery extension, the CPUE remained lower compared to the previous season, thus indicating possible signs of reduced lobster abundance. The 2021 fisheries independent survey will be conducted during the last quarter of the year to establish the changes in the relative abundance of lobsters.
  • Report on the Spiny Lobster Fishery: Summary of Fishing Activity for the 2016-2017 season.

    SFA Fisheries Research Section (Seychelles Fishing AuthorityVictoria, Seychelles, 2017)
    The Seychelles artisanal spiny lobster fishery targets shallow water lobster stocks around the main granitic islands. The main species of lobsters caught are Homard Grosse Tete (Panulirus penicillatus), Homard Rouge (P. longipes), Homard Vert (P. versicolor) and Porcellene (P. ornatus). The spiny lobster fishery in Seychelles is a licensed and seasonally- managed fishery with fishers applying for licences prior to the opening of the season, which typically last 3 months in duration.
  • Etude de la variabilité génétique des tortues marines Caretta caretta et des tortues dulçaquicoles Mauremys leprosa dans les eaux Tunisiennes.

    Chaieb, Olfa (Université du Centre. Institut Supérieur de Biotechnologie de Monastir, 2003)
    La variabilité génétique des tortues marines de l’espèce Caretta caretta ainsi que des tortues d’eau douce de l’espèce Mauremys leprosa dans les eaux tunisiennes, a été appréhendée par une approche allozymique. Douze systèmes enzymatiques codés par 17 loci chez Caretta caretta et 15 loci chez Mauremys leprosa ont été analysés. Chez Caretta caretta, sept loci se sont révélés polymorphes : Es-3, Got-1, G6pd-1, Idh-1, Mdh-1, Pgd-1 et Sdh-1. Chez Mauremys leprosa, huit loci se sont révélés polymorphes : Es-3, Got-1, Gpi-1, G6pd-1, Idh-1, Mdh-1, Pgd-1 et Sod-1. Ce travail a montré chez Caretta caretta, une variabilité génétique relativement élevée en comparaison avec d’autres études, ceci reflèterait la taille efficace de la population méditerranéenne de la caouanne. De plus, une identité génétique quasi-totale a été enregistrée entre les populations de nouveau-nés pondus au cours de la même saison. Ceci témoigne fort probablement du retour de la même femelle nidifiante au cours de la même saison de ponte. L’examen des génotypes à l’intérieur de chaque ponte montre une déviation significative des fréquences génotypiques observées par rapport aux proportions mendéliennes, ce qui confirme la paternité multiple (au minimum 2 mâles par nid) dans les quatre pontes. Chez Mauremys leprosa, une variabilité génétique assez élevée a été enregistrée au cours de ce travail. Ceci témoignerait de l’importance de la taille des populations des tortues d’eau douce de l’espèce Mauremys leprosa en Tunisie. D’autre part, des différences peu significatives entre les six populations ont été remarquées, ce qui suggère que ces populations appartiennent à la même espèce d’eau douce. Enfin, cette étude nous a permis de conclure à une structuration géographique de la variabilité génétique chez les populations de Mauremys leprosa. En effet, la population de oued Abid, relativement, la plus éloignée génétiquement du reste des populations, provient d’un petit oued isolé des autres. Quant aux populations du Sud ainsi que celles du Centre, la faible divergence génétique entre les populations de la même région pourrait s’expliquer par un flux génétique continu facilité par des déplacements aquatiques et/ou terrestres des tortues. Il est intéressant de continuer cette étude par l’analyse d’autres populations tunisiennes en comparaison avec des populations d’autres pays. Dans cette optique, un nombre plus élevé de systèmes enzymatiques ainsi que d’autres marqueurs génétiques seront étudiés.
  • Impact de l’urbanisation sur la zone humide de sebkha Ariana et dynamique sédimentaire du littoral (Golfe de Tunis).

    Zaafouri, Amel (Université de Sfax. École Nationale d’Ingénieurs de Sfax-ENIS, 2020)
    L’objectif du présent mémoire est d’établir un schéma conceptuel du transport hydrosédimentaire à partir d’une étude granulométrique et d’étudier l’impact de l’urbanisation sur cette zone. La méthodologie adoptée s’est basée sur une multi-approc he d’analyses sédimentologiques complétée par le suivi temporel de l’occupation des sols .Un total de 14 échantillons de sédiments a été prélevé le long de la côte de Gammarth et Raoued. L’étude sédimentologique révèle un faciès sédimentaire homogène avec des sables moyens à fins, bien classés et majoritairement unimodaux (57%). La bimodalité qui se manifeste dans des zones ponctuelles présentant un pourcentage de 43%, témoigne d’un mélange de population granulométrique d’origine multiple (continentale et marine) sous l’action des courants de déferlement des vagues. La sebkha de l’Ariana est caractérisée par un faciès silteux avec une taille moyenne D50 comprise entre 4.755 µm et 6.287 µm. La méthode de « likelihood » montre que la précision globale de la classification supervisée de l’image Landsat (2020) est égale à 98.24 % et celle de l’image Landsat (1985) de l’ordre de 97,96 %. L’évolution spatiale de l’occupation de sol de la sebkha entre 1985 et 2020 révèle une diminution du couvert végétal de 27,14 % et une augmentation de la zone urbaine de 21,15%. La surface de la Sebkha révèle une augmentation de 1972-2020. L’évolution de la dynamique naturelle de la zone humide de Sebkha Ariana révèle une augmentation importante de la zone urbaine aux dépens de classes végétales et de la zone littorale naturelle, menaçant ainsi les échanges sédimentaires Sebkhat-Mer.
  • Etude de la reproduction et de la croissance d'Hexaplex truculus (Linnaeus, 1758) de la lagune de Bizerte, première approche de son exploitation et de l'état de son stock

    Haous-Gharsallah, Inès (Université de Carthage. Institut National Agronomique de Tunisie - INAT, 2013)
    En Tunisie, Hexaplex trunculus est rencontrée sur la majorité des côtes. La lagune de Bizerte est considérée la seule étendue géographique où sa pêche, est ciblée moyennant les « Maltams », régulière et ancienne remontant aux années 50. Elle alimente principalement le marché central de Tunis. Depuis l’année 1997, une diminution progressive de sa production est constatée. Afin d’étudier le stock de cette espèce dans la lagune de Bizerte et d’établir les recommandations essentielles d’une exploitation rationnelle et durable de cette ressource, on a estimé les paramètres biologiques de la reproduction et de la croissance indispensables à cet égard. La sex-ratio est en faveur des femelles presque toute l’année. Elles dominent aussi dans les classes de grandes tailles. La taille à la première maturité sexuelle est de 50,47 mm de Lt pour les femelles et de l’ordre de 41,03 mm de Lt pour les mâles. Le cycle sexuel a été étudié par le suivi de l’évolution des pourcentages des stades de maturité macroscopiques des gonades, l’indice gonado-somatique et les pourcentages des composants biochimiques des gonades et de la chair. Une échelle ovocytaire détaillée a été établie, pour la première fois, pour cette espèce. Elle a contribué à mieux décrire l’échelle de maturité microscopique. L’étude de la reproduction a permis de constater que l’espèce possède une activité gamétogénique étendue notamment chez les mâles qui sont matures durant tout le cycle. L’émission des gamètes se fait en deux lots pour les deux sexes. La ponte principale est détectée entre les mois de mars et de mai et une ponte secondaire, moins importante, a lieu durant la période octobre-novembre. La croissance relative a été étudiée en considérant le rapport de la morphométrie avec la saison et le sexe. Elle a permis de déterminer les paramètres de la relation taille – poids: b=3,1085 et a= 7x10-5. Ces valeurs ont été utilisées dans l’équation de la croissance pondérale de Von Bertalanffy et dans l’analyse du stock par pseudo-cohorte par le logiciel VIT. L’étude de la croissance absolue a été effectuée par la lecture directe des marques de croissance sur l’opercule, par les taux d’accroissement grâce aux opérations de marquage-recapture et par l’analyse modale des fréquences de tailles. Les croissances linéaire et pondérale ont été déterminées selon le modèle de Von Bertalanffy et les paramètres retenus de l’équation sont ceux estimés par les fréquences des tailles : L∞ est de l’ordre de 81,70 mm, t0 est de l’ordre de -0,04 ans et K est de l’ordre de 0,37/ an. L’analyse des pseudo-cohortes a permis la description du schéma d’exploitation de l’espèce dans la lagune de Bizerte. Les captures représentent 39,87% de la biomasse moyenne du stock et l’effort de pêche optimal (FMSY) pour un rendement maximal soutenu, comparé à l’effort de pêche actuel, n’est pas encore atteint. Mais, il est préférable de maintenir ce dernier car son augmentation pour atteindre FMSY ne permettra pas un gain intéressant en rendement de pêche il est très important pour les décideurs de la réglementation de la pêche de considérer la période de ponte et la taille à la première maturité pour définir la taille minimale de la capture ainsi que la période de repos biologique pour cette espèce.
  • Dynamique sédimentaire du littoral de Ghar El Melah : Evolution naturelle et impacts anthropiques

    Beji, Yasmine (Université de Tunis El Manar. Faculté des Sciences de Tunis, 2019)
    L’objectif du présent mémoire est d’étudier les facteurs naturels qui régissent la dynamique sédimentaire du système littoral de Ghar El Melah, Golfe de Tunis, et d’identifier l’impact des ouvrages anthropiques. La méthodologie adoptée s’est basée sur une multi-approche d’analyses sédimentologiques complétée par la modélisation statistique du transport sédimentaire de Gao and Collins, 1982 (Sediment Trend Analysis, STA). Un total de 90 échantillons de sédiments marin de surface a été prélevés le long du complexe côtier/lagunaire de Ghar El Melah. L’étude sédimentologique de l’avant côte de Ghar El Melah révèle un faciès sédimentaire homogène avec des sables moyens à fins, bien classés et unimodaux. La bimodalité qui se manifeste dans des zones ponctuelles, témoigne d’un mélange de population granulométrique sous l’action conjuguée des courants de déferlement des vagues et des courants fluviatiles. Au niveau de la lagune de Ghar El Melah, l’étude sédimentologique présente deux types de faciès : 1-Un faciès silteux dominant à l’intérieur de la lagune et 2-un faciès de sable moyens, bien classés au niveau des berges Nord Est et Sud-Ouest de la lagune. Le modèle de dynamique sédimentaire statistique montre que les vecteurs du transport sédimentaire ont un sens préférentiel dirigé du Nord vers le Sud au niveau de l’avant côte de Sid Ali Mekki et de Ghar El Melah. Au niveau de la lagune de Ghar El Melah, les vecteurs de transport suivent deux sens distincts. Vers la partie NW du rivage lagunaire, le transport est dirigé de l'Est vers l'ouest de la lagune. Tandis que vers la partie sud de la passe de la lagune, le transport sédimentaire suit une direction dominante N/S avec des vecteurs qui se dirigent à l'intérieur de la lagune. Ceci montre que l’hydrodynamisme des courants côtiers est responsable du brassage des sédiments lagunaires hétérogène vers les zones de communication lagune-mer. L’impact des ouvrages anthropiques se manifeste par 1- un déséquilibre du transit littoral longitudinal et par 2- une réduction du budget sédimentaire du littoral en charge grossière, ce qui provoque un envasement des fonds et une érosion du rivage.
  • Dynamique sédimentaire des plages sableuses microtidales à barres et du trait de côte à plusieurs échelles spatio-temporelles

    Amrouni, Oula (Université de Tunis El Manar. Faculté des Sciences de Tunis, 2020)
    L’approche intégrée des recherches pluridisciplinaires entreprise dans mes travaux scientifique a permis une étude de la dynamique sédimentaire du système littoral à régime hydrodynamique dominé par les vagues et microtidal. Les résultats de la dynamique hydro sédimentaire associée à l’étude de la morphologie des zones littorales mettent en évidence les interactions entre les différentes composantes du système. La formation des barrières sableuses sis flèche de Kalâat Andalous et embouchure de la Medjerda s’intègre dans une boucle positive par processus d’accumulation cumulée. L’étude morpholodynamique des avant plages de la baie ouest du golfe de Tunis (i.e Kalâat Andalous et de Raoued) montrent qu’elles sont respectivement du type dissipatives à intermédiaires. Ces plages sont tapissées par un système de deux barres de déferlement : 1- Une barre interne parfois dédoublée dans la zone de swash et 2- Une barre externe dans la zone de surf. Ces barres sableuses prennent des formes rythmiques en croissant et festonnées avec une succession de crêtes et de creux principalement orientées en fonction de l’angle d’incidence des vagues. La réponse morphodynamique à l’action de la houle estivale de tempête (Sud-Est) se manifeste par le festonnage des barres internes et par la périodicité de la barre externe. La réponse sédimentaire se manifeste par des anomalies granulométriques (bimodalité et enrichissement en fractions grossières) dans les fosses de lévigation sous l’influence des agents hydrodynamiques énergétiques notamment les courants sagittaux (courants de retour et d’arrachement). La mobilité des barres d’avant plages semble être contrôlée par les conditions hydrodynamiques événementielles (de tempête) avec une migration vers la côte pour établir un stade d’équilibre du système et assurer une stabilité du profil. La modélisation des barres au cours d’une tempête confirme un ajustement morphologique cross-shore matérialisé par une migration vers le haut de plage. Néanmoins, l’origine des barres internes et externe exige des investigations à pas de temps plus large pour déterminer le type de mouvement et la source de ces gites sableux mobiles et stationnaires autour d’une position qui semble être en équilibre sur les axes de temps réduits. Le modèle statistique de transport sédimentaire STA confirme l’interaction entre les agents de transport et le sédiment. Les courants côtiers induits par le déferlement des vagues incidentes sont responsables du charriage des sédiments provenant du secteur nord (zone source) via la dérive littorale de direction NE/SW vers les zones de dépôt. L’étude morpho-sédimentaire à moyen et long terme des dépôts récents de l’embouchure anthropisée du fleuve de la Medjerda a été effectuée suivant une approche multi-proxy (granulométrie, datation 210Pb / 137Cs) des carottes prélevées dans le domaine estuarien-marin, complétée par une étude sédimentologique spatio-temporelle multi date (de 1936 à 2016) pour un monitoring du bilan sédimentaire du littoral: la ligne de côte. Les résultats confirment une sensibilité variable de la zone de transition déltaïque. L’évolution moprho-sédimentaire des corps sableux révèle un changement de faciès des dépôts fluviatiles alimentant la plaine deltaique, avec un granoclassement décroissant et une disette des apports sédimentaires vers la mer. La résultante de cette séquence regressive qui s’affiche latéralement et verticalement est une érosion de la ligne de rivage de la nouvelle embouchure de la Medjerda. La dynamique sédimentaire, fluvio-estuarienne, est étroitement corrélée aux activités anthropiques (barrages, digues portuaires, etc). Le faciès textural des composantes sableuses du système littoral ( embouchures, flèches sableuses, plages, barres sous marines) s’oriente alors vers des sédiments très fins à silteux, devenant des pièges à contaminants. Actuellement, le cours de l'oued est intercepté par plusieurs barrages hydroélectriques. Ces réservoirs d’eau constituent aussi des pièges à sédiments en amont du bassin versant et leurs impacts sur les transferts sédimentaires sont importants ; la quantité d’alluvions grossières transportées à la mer a drastiquement diminué. L’impact de ces ouvrages anthropiques sur le cours d’eau se manifeste par une réduction de la charge terrestre historiquement drainée par la Medjerda vers la mer. La résultante est un recul de la ligne de rivage jusqu’à 20 m/an depuis 1988 provoquant ainsi une fragilisation du littoral, dans une région en surpopulation croissante associée à une activité maritime et touristique importante. Le dépôt et le transport sélectifs de la taille des grains ont été provoqués par la pénurie de sédiments fluviatiles et par le vannage des fractions de sédiments les plus fines sur la plage. La réduction des flux de sédiments dans le continuum terre-mer causée par les barrages et les digues maritimes est la principale cause du bilan sédimentaire négatif. Ce déficit sédimentaire qui entraîne une pénurie au niveau des plages adjacentes au delta de la Medjerda engendre une érosion sévère du littoral. Le remaniement de l'ancien gisement sédimentaire fluvial de la rivière Medjerda, immergé par la mer, par la dérive littorale du nord vers le sud sous le régime des vagues, explique les divers mélanges de textures à des zones profondes. L'intrusion marine dans la plaine fluviale continentale est renforcée et accélérée par la réduction des apports sédimentaires vers la plage. La dominance du faciès sédimentaire fin à très fin confirme la vulnérabilité de la côte au voisinage de l’ancienne embouchure de la Medjerda sis Ghar El Melah face à l'élévation relative du niveau de la mer causée par les activités humaines. Le recul du trait de côte au niveau des plages sableuses microtidales à dominance marine atteint des seuils critiques. Des tronçons d’érosion chronique sont de plus en plus présents le long des côtes des golfes de Tunis et de Hammamet. Notre étude photogrammétrique révèle que ~70% de la totalité des plages sableuses sont en état d’érosion dépassant -0,5 m/an au cours de la période d’étude (1887 and 1931 to 2018). Les plages stables ne représentent que ~10% avec une évolution linéaire comprise entre 0,5 et -0,5 m/an et seulement ~20% des linéaires sableux sont en accrétion avec des valeurs >1 m/an. Ces taux alarmants de recul sont localisés dans les zones à forte croissance urbaine. En effet, l’obstruction des cours d’eau et de flux sédimentaires de la source vers la côte constitue la cause majeure de cet état d’érosion chronique. Les zones d’érosion « hot spot » entrainent sur le long terme une dégradation de l’environnement côtier. Notre étude établie sur le long terme et sur une échelle plus globale a confirmé la relation étroite entre l’érosion du rivage et la dégradation de la qualité des sols et de l’eau. Les terres agricoles (e.g. oléicultures) présentes dans la région de Nefidha-Bouficha dans les années 1970 ont disparu et un sol stérile et salin a remplacé le paysage durant ces dernières décennies. La réduction du couvert végétal au sein de la zone côtière de la baie de Hammamet est de 18 % au dépens des zones urbaines et des surfaces naturelles complètement dégradées et transformées en surfaces minérales. Le suivi temporel des cartes d’isovaleurs de la salinité des aquifères côtiers de la région de Nabeul-Hammamet (1963-2005) montrent une augmentation de 2g/l à des zones salines (>10 g/l) à l’intérieur des terres. La construction des barrages de Lebna et Chiba en amont du bassin versant du réseau hydrographique qui alimente les nappes, associé aux activités d’agriculture intensive sont des facteurs majeurs de la détérioration de la qualité des eaux souterraines côtières. Néanmoins, la migration des zones salines « hot spot » vers les milieux côtiers à haut taux d’érosion consolide la théorie de l’intrusion marine vers les terres de ~2,5 à 5 km de la ligne de côte. Ces zones côtières en état d’érosion sévère ou chronique sont de plus en plus vulnérables aux catastrophes naturelles mais constituent aussi des sources de dégradations des ressources naturelles en occurrence l’eau et la qualité de nourriture mettant en risque la sécurité Humaine. L’impact de l’érosion des plages sableuses causé majoritairement par l’urbanisation intensive et ses implications environnementales est résumé dans le diagramme synthétique (Fig.39).

View more