Show simple item record

dc.coverage.spatialASE/Senegalen_US
dc.coverage.spatialSénégalen_US
dc.date.accessioned2018-09-07T12:48:51Z
dc.date.available2018-09-07T12:48:51Z
dc.date.issued2015-01
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/1834/14340
dc.description.abstractL’année 2014 a été une période charnière dans la mise en oeuvre du Projet Régional des Pêches en Afrique de l’Ouest (PRAO-Sénégal). En effet, elle a vu l’achèvement de la quasi-totalité des procédures liées aux marchés inscrits en 2014, ce qui a permis l’exécution ou le démarrage d’activités à forte incidence financière. Je veux nommer, entre autres, la préparation des plans d’aménagement des pêcheries de crevette côtière et de Cymbium, les travaux de construction d’infrastructures d’Activités Génératrices de Revenus, la réhabilitation et l’équipement des stations de surveillance côtière et la mise en place d’un Système de suivi-évaluation des performances du Projet. Malgré ces avancées significatives, le PRAO-Sénégal a été rattrapé par les dysfonctionnements qu’il a connus entre juin 2011 et décembre 2012 et qui ont conduit à sa restructuration, occasionnant ainsi un important retard dans la mise en oeuvre de l’ensemble des activités du Projet. Pour résorber ces retards, le Gouvernement du Sénégal a demandé et obtenu de la Banque Mondiale, une prorogation jusqu’au 15 décembre 2015, de la date de clôture du Projet. Cette prorogation a été obtenue suite aux engagements pris par le Gouvernement du Sénégal, notamment par rapport à la généralisation de l’immatriculation des pirogues et du permis de pêche artisanale, du fait qu’elle constitue une des conditions sine quo non de la gestion de la capacité de pêche artisanale et du contrôle de l’accès aux ressources halieutiques. La volonté du Sénégal d’assurer la gestion durable et la restauration des ressources halieutiques et de leurs habitats, à travers la maîtrise de la capacité de pêche et le contrôle de l’accès, s’est manifestée depuis près d’une décennie déjà. En effet, c’est entre 2005 et 2006, que le permis de pêche artisanale et l’obligation d’immatriculer les pirogues ont été instaurés, avant d’être inscrits en 2007, dans la Lettre de Politique Sectorielle des Pêches et de l’Aquaculture. Depuis lors, le Gouvernement du Sénégal n’a pas lésiné sur les efforts et les moyens pour promouvoir la généralisation de l’immatriculation des pirogues et du permis de pêche ainsi que leur appropriation par l’ensemble des acteurs de la pêche artisanale. Cet engagement s’est manifesté dernièrement, entre juillet et décembre 2014, par la forte mobilisation de toute l’Administration déconcentrée des pêches autour de la mise en oeuvre de sept plans d’actions régionaux axés sur l’immatriculation des pirogues et le permis de pêche et dont la conception et le financement ont été appuyés par le PRAO-Sénégal. Ces plans ont été soutenus par une vaste campagne nationale de communication marquée par la diffusion de spots en français et en wolof par voie audiovisuelle et radiophonique et par presse écrite. Concomitamment à ces actions, des réformes importantes ont été engagées, telles que la mise en oeuvre effective du gel de l’immatriculation des pirogues depuis le 1er janvier 2015 et la définition d’un nouveau type de permis de pêche artisanale à mettre en place à partir du 1er mars 2015. Ce troisième numéro de votre bulletin d’information est principalement consacré à l’immatriculation des pirogues et au permis de pêche artisanale, histoire de dresser le bilan et de dégager les perspectives. Ces deux dossiers sont complétés par un article qui présente les résultats des opérations de délimitation et de balisage des aires de cogestion locale des sites ciblés par le PRAO-Sénégal Bonneen_US
dc.language.isofren_US
dc.relation.urihttpp//:www.prao.snen_US
dc.subject.otherImmatriculationen_US
dc.subject.otherpêche artisanaleen_US
dc.subject.otherCogestion pêcheries artisanaleen_US
dc.subject.otherDirection pêche Maritimeen_US
dc.subject.otherPrao Sénégalen_US
dc.titlePencum nap mi: Pour une Gouvernance Participative au service du Développement Durable de la Pêche.en_US
dc.title.alternativePOUR UNE GOUVERNANCE PARTICIPATIVE AU SERVICE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE DE LA PÊCHEen_US
dc.title.alternativePencum nap guien_US
dc.typeJournal Contributionen_US
dc.bibliographicCitation.issueN°03 - Janvier 2015en_US
dc.bibliographicCitation.titleBulletin d’information trimestriel du Projet Régional des Pêches en Afrique de l’Ouest (PRAO-Sénégal) - N°03 - Janvier 2015en_US
dc.bibliographicCitation.volume22en_US
dc.contributor.corpauthorPRAO/Sénégalen_US
dc.description.notesEntre les mois de septembre et novembre 2014, l’équipe de cogestion du PRAO-Sénégal a franchi une étape importante dans le processus de mise en oeuvre des sous-projets de cogestion locale des pêcheries artisanales, en parcourant les sites de pêche ciblés et l’étendue de leurs eaux adjacentes, pour délimiter et baliser leurs aires de cogestion locale. Le travail technique qu’elle a généreusement abattu, avec l’appui de l’administration déconcentrée des pêches et de la surveillance et des Comités Locaux de Pêcheurs (CLP), fait l’objet du présent article.en_US
dc.description.statusPublisheden_US
dc.format.pagerange22pp.en_US
dc.subject.asfaArtisanal fishingen_US
dc.subject.asfaProcessing fishery productsen_US
dc.subject.asfaFishery managementen_US
dc.subject.asfaCommercial fishingen_US
dc.type.refereedNot Knownen_US
refterms.dateFOA2021-01-30T18:47:41Z


Files in this item

Thumbnail
Name:
Bulletin N°03-PRAO-SENEGAL ...
Size:
12.55Mb
Format:
PDF
Description:
POUR UNE GOUVERNANCE PARTICIPATIVE ...

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record