• Organisation de la Station Océanographique de Salammbô et de l'exploitation directe par la direction générale des travaux publics de la partie Nord du lac de Tunis

      Station Océanographique de Salammbô (Station Océanographique de SalammbôTunis, Tunisie, 1925)
      La station oceanographique de Salammbo a ete construite a proximite de l'ilot des suffetes,entre les lagunes qui l'entourent et la mer, a quelques centaines de metres au sud de Carthage. La necessite de ne pas depasser la hauteur des edifices voisins pour menager les vues sur le golf de Tunis a conduit a la construction d'un edifice surbaisse et d'allure generale un peu massive
    • L'industrie des pêches sur les côtes tunisiennes

      Gruvel, A. (Station Océanographique de Salammbô, 1926)
      Quelle conclusion devons-nous maintenant tirer de l'etude que nous venons de faire de la peche tunisienne? qu'elle avenir semble reserve a cette industrie? Nous avons vue que l'element francais n'apportait que son cerveau et ces capitaux et encore en quantite relativement faibles. faut il esperer que les choses se modifieront beaucoup dans se sens? je ne le crois pas, mais je crois que peut a peut que les indigenes instruits et riches car il y en a deja un certain nombre, s'interesseront, de plus en plus a une industrie qui bien menee nourrit parfaitement son homme. L'element etranger naturalise ou non subsistera comme main d'uvre, mais il est probable que la aussi,l'element indigene se developpera peu a peu et finira par dominer.
    • Résumé de nos connaissances actuelles sur le thon rouge Thunnus thynnus L.

      Heldt, H. (Station Océanographique de Salammbô, 1926)
      Le thon nous l'avons dit, a toujours attire l'attention, s'imposant par sa taille et par la fougue sauvage qu'il doit a une agilite et a une puissance musculaire prodigieuses. Les differents origines auxquelles on rapporte son nom rappellent ces caracteres
    • Situation de la Pêche Maritime en Tunisie au 1 er Janvier 1927

      Monconduit, P. (Station Océanographique de SalammbôTunis, Tunisie, 1927)
      L'objet de la presente note n'est pas de faire connaitre les procedes de peche employes en Tunisie,ni l'organisation des principaux etablissements industriels exploitant les produits de la peche; l'expose d'ensembles de ces questions a ete fait magistralement par le professeur Gruvel,dans le bulletin n degree 4 de la S.O.S. Aujourd'hui,prenant appui sur l'ouvrage en question,nous preciserons l'evolution qui s'accomplit dans cette industrie et montrerons les efforts tentes pour la developper dans le sens impose par les conditions geographiques et politiques du pays.
    • Le Thon Rouge Thunnus thynnus (L.): Mise à jour de nos connaissances sur ce sujet

      Heldt, H. (Station Océanographique de Salammbô, 1927)
      Les premiers chapitres signalent les resultats acquis en cours d'annee sur la question du thon rouges(Thunnus Thynnus L.).Ces resultats portent : sur la nomenclature de l'espece, sa place dans la classification, les caracteres anatomiques et morphologiques, les migrations. La seconde partie expose les considerations qui resultent des divergences de vue des auteurs actuels sur les migrations.
    • Le thon rouge (Thunnus thynnus L.): progrès des recherches sur la question

      Heldt, H. (Station Océanographique de SalammbôParis, France, 1928)
      Cette annee encore nous avons eu a noter un progres dans nos connaissance sur la connaissances sur la question de thon rouge.Dans le domaine scientifique des precisions ont etes apportees sur l'anatomie de l'animal, sur la marche de sa croissance, sur les zones de dispersion de l'espece et le determinisme de ses migrations , - de cotes techniques on a signales des perfectionnements aux engins de capture et a l'industrie des conserves.
    • Essai sur la Région Littorale dans les Environs de Salammbo.

      Chambost, L. (Station Océanographique de SalammbôParis, France, 1928-04)
      Si nous cherchons a resumer les caracteres bionomiques des environs de salammbo, nous constatons que la notion de facies, degaee par Pruvot (1895 et 1897) et precisee par de Beauchamp(1916a et b) est essentielle. Les associations, au moins en ce qui concerne les invertebres sont reellement en rapport avec l'etat physique et la consistance du fond: les meme especes ne se retrouvent pas en generale indifferrement sur un fond ou sur un autre.
    • Mesure du pH de l'eau de mer: aux environs de Tunis en vue d'une application à l'étude des migrations du thon

      Reiss, P.; Vellinger, E. (Station Océanographique de SalammbôTunis, Tunisie, 1929)
      L'application du procedé colorimetrique pour la mesure du pH en mer nous a montre sa parfaite commodité et une trés bonne précision. Quant au résultats ,ils ne sont evidemment pas assez nombreux pour qu'on puisse en tirer une conclusion certaine.
    • Etudes sur les civelles de Sidi-Daoud (Cap Bon)

      Heldt, H. (Station Océanographique de SalammbôTunis, Tunisie, 1929)
      Les renseignements, encore bien incomplets, que nous avons pu recueillir sur les civelles de Sidi-Daoud nous ont tout de meme permis de tirer certaines deductions par comparaison avec les resultats deja trouves pur les civelles du lac de Tunis et de ses abords. Les epoques d'apparition semblent concorder pour ces deux regions voisines, les periodes d'abondance apparaissant dans l'une et l'autre au mois de Mars. Pourtant, le mode de presentation y differe grandement : arrivees en ordre disperse dans le lac, montee en masses dans le ruisseau de Sidi-Daoud, l'influence de l'eau douce etant ici determinante.
    • Observations nouvelles sur les faciès et les associations animales de l'étage intercotidal de la petite Syrte (golfe de Gabès)

      Seurat, L. G. (Station Océanographique de SalammbôTunis, Tunisie, 1929)
      Le golfe de Gabès est remarquable par l'importance des facies saumatres et surtout des faciès d'estuaires; les estuaires de l'oued Melah du Nador,de l'Oum-el-Gramm,de l'oued Akarit de chaaba et la crique de Gourine donnent a cette région un faciès tout particulier; certains de ces estuaires ont d'ailleurs un interet economique tant par leur pêcheries que par leurs possibilités ostreicoles.
    • Le thon rouge (Thunnus thynnus L): Examens des travaux publiés (1928), Observations nouvelles

      Heldt, H. (Station Océanographique de SalammbôTunis, Tunisie, 1929)
      Il serait utile que le milieu marin soit définit en chaque circonstance pour voir comment il réagit sur le comportement des individus.Au mesures habituelles de la salinité et de la température, nous proposons de joindre celles de l'alcalinité des eaux définie par leur concentration en ions H,le pH de lieu.
    • Nature et composition chimique des fonds marins entre la Goulette et le Cap Carthage

      Berrucaz, M. (Station Océanographique de SalammbôParis, France, 1929)
      La region etudiee s'etend de la goulette a Sidi Bousaid, dont le phare s'eleve sur la partie la plus haute du Cap Carthage, et s'avance au large jusqu'aux fonds de 12 metres. Cette etude a pour bute de fixer la nature des fond dans la zone consideree, et d'apres cette connaissance, en deduire leur origine et leur formation.
    • Observations sur les limites, les faciès et les associations animales de l'étage intercotidal de la petite Syrte (Golfe de Gabès)

      Seurat, L.G. (Station Océanographique de SalammbôTunis, Tunisie, 1929-06)
      Les plages de la syrte mineure,caracterisees par leur faible declivite et par les variations considerables de salinite et de thermalite de leurs eaux, sont abitees par une majorite d'especes euryhalines eurythermes. La flore est remarquable par le role important des Zosteracees,des Salsolacees qui envahissent en partie les plages,de certaines algues vertes:Enteromorphes,Acetabulaires et surtout des Schizophycees qui dans ces mers ouvertes mais a eaux relativement calmes,prennent un developpement imposant dans l'horizon moyen de l'etage intercotidal; les Scizophycees affectionnent plus specialement les plages de sables vaseux ferme qu'elle s recouvrent d'une croute vegetale continue mais se developpent egalement sur les pentes rocheuses.
    • Sur l'eau normale méditerraneenne: 1ère partie: Historique, discussion des méthodes, propositions

      Freundler, M. P.; Pilaud, M. (Station Océanographique de SalammbôParis, France, 1930)
      La détermination de la chloruration des eaux de mer est effectuée depuis de nombreuses années par la méthode volémetrisque de Moher.
    • Le thon rouge et sa pêche (Thunnus thynnus L.) : nouveaux aspects de la question

      Heldt, H. (Station Océanographique de Salammbô, 1930)
      La question du thon a nettement pris l'orientation nouvelle que laissaient pressentir nos rapports precedents. Pour arriver a bien connaitre cette race qui semble unique, internationale, a dit le professeur SELLA, il importait que les etudes soient, elles aussi, internationales. Le temps ,n'est plus ou des travailleurs isoles cantonnaient leurs recherches a la zone restreinte d'une thonaire au cours des quelques semaines que dure la campagne. La cooperation des differents pays s'est affirmée, l'unite de méthode a ete realise le travail se poursuivi partout et en toutes saisons. Il en est résulte de rapide progrès dont l'étendue de dégage de la lecture du présent expose après celles des precédents rapports antérieurs.
    • Recherches sur l'âge, la croissance et le sexe de la petite anguille argentée du lac de Tunis.

      Gandolfi-Hornyold, A. (Station Océanographique de Salammbô, 1930)
      On pourrait faire de longues et intéressantes études sur l'anguille des différents lac de Tunisie et j'espere pouvoir plus tard continuer et compléter ces recherches. Mon premier travail a ete une etude sur l'age,la taille et le sexe de la petite anguille argentée du lac de Tunis (partie nord) pechée dans les bordigues de la Goulette.
    • Action des venins de Vipère aspic et de Céraste cornu sur quelques poissons marins.

      Phisalix, M. (Station Océanographique de Salammbô, 1931)
      Les recherches relatives a la sensibilites des poissons aux venins des serpents sont jusqu'a present assez restreintes en ce qui concerne le nombre de venins essayes.Les premiers indications que l'on rencontre a leur sujet remontent aux memorables recherches de FONTANA, publiees a florence en 1781 sou le titre traite de la vipere et de son venin .On y voit que l'anguille commune est l'inoculation de venin de vipere.