Recent Submissions

  • Analyse des exportations algériennes des produits frais issus de la pêche : Cas de la wilaya d’El Tarf.

    Bensaâd Bendjedid, Lamia; Kaddour, A.; Sadour, C.; Rachedi, Mounira (2021)
    Bien que le commerce international des produits de la pêche et de l’aquaculture soit dominé par les pays développés, ces dernières années les exportations en provenance des pays en développement ont affiché une croissance soutenue. Cependant contrairement à la tendance mondiale observée, les exportations algériennes de ces produits n’ont cessé de régresser depuis 2008. La présente étude est une recherche documentaire décrivant la situation des exportations des produits halieutiques algériens à une échelle locale au niveau de la wilaya côtière d’El Tarf. Elle consiste en une analyse synthétique de données statistiques officielles fournies par la Direction de la Pêche et des ressources Halieutiques de la wilaya concernée. A travers cette enquête nous avons pu déterminer les points suivants : la quantité annuelle moyenne et la structure des exportations de la wilaya d’El Tarf, les principaux marchés destinataires de ces denrées ainsi que les principales espèces négociées. Enfin, nous avons constaté qu’aucune croissance significative de de la filière exportation n’a été enregistrée sur l’ensemble de la période 2015- 2019.
  • Analyse par CPG des acides gras des algues marines Cystoseira sauvageauana et Laurencia pinnatifida

    Kord, Affaf; Benfares, Redhouane; Benrabah, Soumia; Kherrarba, Maha (2021)
    Les algues comportent des substances naturelles très prometteuses, exploitables pour la nutrition humaine, l’industrie pharmaceutique et agroalimentaire. L’Algérie possède près de 1600 km de côte, renfermant une diversité algale considérable. Une telle diversité, sousexploitée, constitue un réel potentiel pour la recherche et l’industrie. Dans la présente étude, l’accent sera mis sur la composition chimique en acides gras des algues marines Cystoseira sauvageauana et Laurencia pinnatifida collectées dans la région côtière de Tipasa. Le profil en acides gras des algues a été déterminé après avoir effectué une extraction des lipides suivie d’une estérification des acides gras et caractérisation de ces derniers par chromatographie en phase gazeuse (CPG).Les acides gras identifiés chez les deux espèces étudiées varient du C14 à C20, l'acide palmitique (C16:0) étant le composé majoritaire. En outre, l’acide arachidonique (C20:4) et l’acide eicosapentaénoïque EPA (C20:5) constituent les principaux acides gras polyinsaturés (AGPI).